La pyramide de chaussures

Pyramide de chaussures contre les bombardements des civils / Handicap International

22 ans qu’elle symbolise la mobilisation citoyenne contre les armes qui tuent, blessent et brisent des vies à l’aveugle.

La Pyramide de chaussures est organisée chaque année par Handicap International dans plusieurs villes françaises pour sensibiliser les citoyens aux conséquences effroyables des mines, des bombes à sous-munitions et de l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.

Depuis ses débuts, Handicap International a fait le pari qu’une mobilisation citoyenne de masse pouvait venir à bout des plus grands combats. En 1997 et 2008, ce pari fou a fait ses preuves. Grâce à la mobilisation de millions de citoyens à travers le monde, les traités d’Ottawa (1997) et d’Oslo (2008) ont permis d’interdire respectivement les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions.

Aujourd’hui, plus que jamais, le combat continue pour que cessent les bombardements des civils. Votre signature est notre arme !
Signez la pétition
Un événement fort de sens et de symboles

La chaussure représente le pied, la jambe arrachée ou la vie perdue de milliers de civils innocents suite à l’explosion d’une arme explosive. En 1995, Handicap International a eu l’idée originale d’ériger une Pyramide pour symboliser et commémorer les nouvelles victimes recensées chaque année.

Pyramide de chaussures 2017

Contre les bombardements des civils, les Français ont répondu présent

Plus de 30 000 signatures de la pétition de Handicap International contre les bombardements des civils ont été enregistrées dans les 29 villes qui organisaient la 23e Pyramide de chaussures les 22 et 23 septembre 2017. Une mobilisation citoyenne renouvelée qui renforce le combat de l’association contre l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées.

Voir le bilan en vidéo et en photos

Rendez-vous en 2018 pour la 24e édition !

Lancer de chaussure, Lyon, 2012.
© P. Grappin / Handicap International

Signature de pétition, Lyon, 2013.
© P. Grappin / Handicap International

Démonstration de déminage. Lyon, 2013.
© P. Grappin / Handicap International

LE MASSACRE DES CIVILS N’EST PAS UNE FATALITÉ

L’obtention du Traité d’Ottawa interdisant les mines (1997) et celui d’Oslo interdisant les bombes à sous munitions (2008), nous rappelle que nous avons le pouvoir de changer les choses !

Vous aussi,
mobilisez-vous !

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter pour suivre les avancées du combat et tout savoir des actions de Handicap International France.

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :

Votre voix compte !

Ensemble, agissons pour les victimes des armes explosives en zones peuplées. Non aux bombardements des civils !

Signez la pétition !

StopPartagez le combat

Aidez-nous à protéger les civils !